VOTE | 53 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

Episode 104 : Memories

UN ENORME MERCI A KAZMAONE POUR LE WALL

Episode 104 : Memories


Sanctuaire

Shalimar venait de rentrer de son jogging matinal et fila sous la douche sans se préoccuper de ce qui se passait dans le Sanctuaire. Lorsqu’elle en sortit, ses sens la guidèrent vers une des pièces non utilisées pour le moment. Jesse s’y trouvait entouré de carton de taille diverse et variée. Ce dernier était entrain de s’énerver sur un plan.

Shalimar : Jesse !
Jesse : Ceux qui ont fait ce plan sont des idiots, je n’y comprends rien
Shalimar : Jesse ! Tu as construit le Sanctuaire ne me dit pas qu’un petit plan te pose problème. Qui a-t-il ?
Jesse : ça fait un an Shal ! C’est toujours aussi douloureux, sa présence me manque, ses conseils…
Shalimar : je sais Jesse, j’ai pensé à elle tout le long de mon jogging.
Jesse : ce matin quand je me suis levée j’ai voulu aller me recueillir, mais où, ici il n’y a plus rien qui me la rappelle.
Shalimar : et donc tu as décidé de faire du rangement ?!
Jesse : non, ça sera sa pièce, comme sa chambre était devenue un sanctuaire de refuge après….

Il se stoppa net ne pouvant pas en dire plus, malgré le temps et tout ce qu’ils avaient traversé, la douleur était toujours là présente et oppressante.

Shalimar : c’est une excellente idée, est ce que je peux t’aider ?
Jesse : bien sûr !

Lexa qui n’avait pas perdu une miette de la conversation pensa qu’il était préférable de les laisser seuls pour la journée, de plus s’ils souffraient, un autre membre de l’équipe devait souffrir aussi et lui était seul. Elle quitta discrètement le Sanctuaire et se rendit à son bar de prédilection espérant bien l’y trouver.

Lexa : tu es bien élégant ?
Brennan : tu veux dire que ça change du cambouis ?
Lexa : je veux dire, que tu es très chic aujourd’hui, cela dit le cambouis à un côté sexy
Brennan : attention un certain moléculaire pourrait mal prendre tes paroles
Lexa : aucun risque, je ne suis pas sa priorité aujourd‘hui
Brennan : donc te sentant rejetée tu t’es dit allons voir son bon vieux Brennan
Lexa : je me suis dit si Jesse pense à elle, Brennan aussi et il est seul !
Brennan : merci de ton geste. Mais à vrai dire j’ai tout un programme aujourd’hui, mais tu es la bienvenue !
Lexa : je ne veux pas m’imposer !
Brennan : Depuis que j’ai quitté l’équipe, tu es la personne dont je suis le plus proche, ce qui est assez drôle.
Lexa : Alors on va-t-on ?
Brennan : je passe la journée avec la maman d’Emma !

Dans une ravissante résidence située sur les côtes de Seattle, une femme d’âge moyen assise dans un rockincher près d’une fenêtre le regard empli de tristesse tenant entre ses mains un cadre photo.
Ce dernier, représentait une femme de peau légèrement mate tenue par la taille par un homme d’origine hawaïenne tous les deux âgée d’environs trente-cinq ans mesurant dans les un mètre soixante-quinze, châtain foncer. L’homme et la femme avaient tous les deux une de leur main sur les épaules d’une fillette d’environ dix ans, blonde, habillée d’un pantalon blanc et d’un haut bleu qui tenait devant elle entre ses bras un petit garçon âgé d’un an, châtain clair habillé d’un polo rouge et d’un jean noir. Tous les quatre se tenaient dans un jardin devant une maison à Seattle.
Levant les yeux du cadre photo, elle se perdit dans la contemplation du ciel qu’elle ne voyait pas vraiment, ses pensées à mille lieues de là, plus exactement le jour où ses deux plus beaux trésors étaient entrés dans sa vie.
Flashback
Seattle 1992
Cela faisait, à peine 3 mois qu’elle avait emménagé avec son mari dans cet appartement situer dans le sud de Seattle et seulement quelque semaine qu’elle y habitait réellement. Durant la semaine qui avait suivi leur déménagement, ils avaient entrepris un voyage en Grèce pour ne revenir que très récemment. Lorsqu’elle n’était pas en voyage, elle travaillait comme animatrice auprès d’enfants principalement dans des hôpitaux, mais également dans des foyers d’accueil et tout autre lieu où elle estimait que les enfants avaient le plus besoin d’espoir et de retrouver un véritable sourire. C’est ainsi qu’en ce matin ensoleillé du 12 mai 1992, elle se rendit dans un foyer d’accueil pour orphelin dans le nord de la ville.
A son arrivée, elle fut accueillie par la directrice, une femme d’âge avancer mesurant dans les un mètres soixante, les cheveux grisonnants qui abordait des yeux verts et un sourire pétillant. Elle se présenta puis fut conduit à travers les couloirs de cet immense foyer qui autre fois était un Manoir dont les propriétaires avaient choisis de transformé en foyer pour accueillir les enfants des rues en 1850. C’était l’un des rare en Amérique qui accueillait encore des enfants de tout âge, qu’ils soient bébé ou qu’ils aient 17 ans et d’après ses recherches bien des enfants ayant vécu une grande partit de leur vie ici, revenait après leur étude comme éducateur. Elle fut donc conduite dans une salle au premier étage ou une dizaine d’enfants de deux à cinq ans s’y trouvaient, on lui précisa que deux ou trois autres enfants les rejoindraient un peu plus tard.
Trois heure c’était écoulé sans qu’elle ne sans rendent compte, trois enfants avait bien rejoint leur camarade la première heure puis leurs petits rires avait finit par attiré d’autres enfants un peu plus âgées, c’est ainsi que deux heures après, de treize enfants dans une salle, elle c’était retrouver au milieu d’une vingtaine d’enfants allant de un à neuf ans chantonnant une chansonnette, les plus grands s’étant installé près des petits. A onze heures et demie, elle retrouva la directrice avec qui elle discuta puis douze heures tapantes elles allèrent manger avec les enfants, à peine avait-elle pénétré dans le réfectoire où était réunit plus d’une centaine d’enfants allant de 1 à 17 ans qu’une petite troupe d’enfants assis à une table se fit entendre pour qu’elle vienne s’assoir avec eux, il était claire à cet instant pour la directrice que la jeune femme avait déjà gagné le cœur des enfants qui avait passé la mâtiné avec cette dernière.
En début d’après-midi pendant que les plus petits faisaient une sieste, elle fit une partie de basket avec les plus grands, âgé de quatorze à dix-sept ans puis joua au ballon prisonnier avec les plus jeunes âges ceux de sept à treize ans, il n’y avait pas a dire qu’elle que soit l’âge des enfants, la jeune femme savait très bien s’y prendre avec eux ce montrant disponible pour tous.
Alors que la jeune femme prenait une petite pause bien méritée tout en discutant avec un éducateur pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de ce manoir et ses propriétaires, son regard stoppa net sur la silhouette d’une petite fille blonde qu’elle n’avait pas encore remarquée jusqu’à présent, l’éducateur qui avait suivi son regard répondit à sa question muette que la petite fille qui ne se sentait pas très bien ce matin était rester dans sa chambre. La jeune femme le remercia d’un sourire et se leva pour s’approcher de la fillette afin de se présenter, alors que la fillette se retourna, un flash s’imposa à son esprit représentant une autre petite fillette blonde aux yeux bleus, un sourire angélique âgée de quatre ans. A ce flash sa première réflexion fut impossible, puis elle vit un petit garçon de 2 ans à peine courir près de la petite criant grande sœur, cette dernière réceptionna le petit garçon dans ses bras le serrant contre elle un sourire plein de douceur. Ce sourire, ce regard si son esprit se refusait à cette possibilité son cœur n’avait plus aucun doute.
« Emma ?! »
A l’entente de son prénom, la petite releva la tête et croisa son regard, son esprit n’avait plus aucun doute. La fillette lâcha doucement son frère et se jeta en pleure dans ses bras criant :
« Tante Mya !! »
Le petit garçon qui voyait sa grande sœur pleurer se mit à l’imiter, Mya qui c’était accroupi pour serrer sa nièce dans ses bras, leva la tête. La jeune Emma se dégagea un peu en se retournant et tendit la main au petit qui s’empressa de la saisir. Mya comprit sans que la jeune Emma est besoin de le dire, le petit garçon ressemblait bien trop à ses neveux au même âge.
« Comment appelles-tu ? »
Le petit la fixa puis tourna la tête vers la jeune Emma qui lui fit un petit sourire pour le rassurer, alors avec le même sourire que sa sœur, il finit par lui répondre.
« Jacen ! »
La jeune Emma qui tenait la main de son frère tout en restant contre Mya rajouta qu’il venait d’avoir deux ans le mois dernier. Mya regarda sa nièce et son neveu, les yeux brillant de larme. Elle avait mille et une questions en tête, mais elle savait le lieu mal choisi. Elle vit la directrice arrivée avec l’éducateur avec lequel elle avait discuté quelque minute auparavant arrivée vers eux. Elle se releva en prenant la main d’Emma qu’elle serra gentiment.
En cette après-midi du 02 septembre 1992, Mya Sky Delauro venait de retrouver sa nièce Emma Spark et son neveu Jacen Spark dans un lieu où jamais elle n’aurait pensé les retrouvés avec une seule et unique question qui se détachait de toute les autres. Que diable s’était-il passé ?
……………..
La sonnerie de l’entrée la fit sortir de ses souvenirs.

Elle alla ouvrit la porte.

Mya : Brennan, je ne t’attendais pas si tôt !
Brennan : je voulais vous présentez quelqu’un
Mya : entrez ! Tu dois être Lexa !

La jeune matérielle était surprise.

Mya : Brennan m’a beaucoup parlé de toi
Lexa : dans ce cas, ne croyait pas un mot de ce qu’il vous a dit.
Mya : il a dit que tu étais une personne efficace, sure d’elle, forte, qui a du caractère.

Mya remarqua que la jeune femme était surprise de tant d’éloges.

Mya : surprise ?!
Lexa : oui un peu, c’est-à-dire que…
Mya : Brennan m’a expliqué vos débuts difficiles

Un jeune adolescent fit irruption dans le salon.

L’ado : Brennan !
Brennan : salut, mon grand, comment ça va ?
L’ado : ça va ! J’ai eu mon permis et tu viens toujours voir ma finale ?
Brennan : je ne manquerais ça pour rien au monde
Mya : Jacen, je te présente Lexa
Lexa : enchantée !
Jacen : salut, vous aussi vous êtes une amie de ma sœur
Lexa : je n’ai hélas pas eut la chance de rencontrer Emma, mais à travers Brennan, Shalimar et Jesse, j’ai l’impression de la connaitre un peu.
Jacen : je suis sur que tu l’aurais adoré
Lexa : je n’en doute pas, elle semblait avoir le don de s’entendre avec tout le monde
Brennan : une chance pour toi
Lexa : très drôle. Alors qu’elle est la suite du programme
Mya : Il y a une messe à la mémoire de ma fille.
Brennan : oui et on ferrait mieux de partir sinon on va être en retard.
Lexa : A l’église, tu sais je ne suis pas trop croyante
Brennan : moi non plus soit juste toi
Lexa : froide et détachée ?!

Le matériel esquissa un sourire puis l’invita à partir.

Dix minutes plus tard, ils arrivèrent à Mars Hill Church

Sur le perron de l’église, le visage se Mya se ferma, la douleur pouvait se lire sur son visage, elle ne s’est pas remis de la perte de son enfant songea Lexa peut on réellement s’en remettre ? pensa-t-elle. Brennan embrassa tendrement la femme sur la joue, elle lui attrapa la main et la serra aussi fort qu’elle pu et à mi-voix elle prononça « merci Brennan » Le matériel avait la gorge nouée, tant de souvenirs lui revenaient en mémoire, après quelques secondes de silence il prit la parole « elle était, elle est si chère à mon coe… La fin de sa phrase se perdit de tant l’émotion était forte, la femme porta la main de Brennan à sa poitrine et ajouta « je sais Brennan, je sais, c’était réciproque, elle me parlait beaucoup de toi dans ses lettres, je les relis souvent, je suis heureuse de savoir qu’elle avait des amis tels que toi.

Brennan lui offrit son bras auquel elle s’appuya volontiers, puis tous quatre entrèrent, Lexa contemplait les lieux, elle ne se sentait pas des plus à l’aise, une fois installait sur un banc, la mère d’Emma commença à prier en attendant le début de l’office, Brennan restait silencieux et Lexa se sentait de plus en plus mal.

Lexa (chuchotant à l’oreille de Brennan) : Je me sens mal à l’aise ici, comment pourrais je prier sans y croire et pour une personne que je ne connais pas ?
Brennan (à mi-voix) : oublie Emma, oublie le lieu, pense à ton frère par exemple je sais que ça ferra bientôt un an et je sais aussi que tu dois beaucoup penser à lui

Au Sanctuaire, l’ambiance était bonne enfant, le moléculaire et la féline décorer la chambre tous en se remémorant des moments passés avec la jeune psionic. Leur première rencontre et comment elle les avait traités de monstre ce qui avait vexé Jesse et avait fait aussitôt sortir les griffes à Shal. La fois où elle avait été dédoublée et qu’il y avait Sainte Emma face à Dark Emma et bien d’autres moments.

A l’église, l’office venait de prendre fin, le quatuor se dirigea vers un petit cimetière pour se recueillir sur la tombe de la jeune femme, en la voyant, la mère d’Emma leva le regarda plein de tendresse vers Brennan.

Brennan : je vous avais dit que je prendrais soin de cet endroit, je viens nettoyer une fois par semaine et y remettre des fleurs.

Elle lui embrassa la main et se recueillit un moment, Lexa observait la scène, c’était la première fois aujourd’hui qu’elle voyait Brennan si fragile. Son téléphone vibra, elle s’éclipsa discrètement.

Conversation téléphonique

Voix 1 : Lexa, j’ai peut-être une piste pour vous
Lexa : je suis étonné de votre aide, je vous croyais parti loin des Dominion
Voix 1 : parfois pour échapper à son ennemi, la meilleure stratégie est d’être là où il ne nous attend pas, comme près de lui.
Lexa : les belles leçons du mentor sur l’implication affective sont bien loin, on dirait
Voix 1 : une personne m’a rappelé que j’étais un être humain avant tout. Une des maisons appartenant au Dominion est en activité, elle ne l’a plus était depuis de nombreuses années, peut être y trouverez-vous Kane.
Lexa : Merci, faites attention à vous.

Homme : Dominique ! Avez-vous fait bon voyage ?
Dominique : Que voulez-vous ?
Homme : Vous !

Dominique le regardant, les sourcils plissaient.

Homme : Votre aptitude à la torture est sans égal, Mr Kane a repris connaissance hier, nous espérons le faire parler dans quelques jours.
Dominique : et vous comptez sur moi pour y parvenir !
Homme : Votre réputation n’est plus à faire et si vous, vous échoués et de vos nombreux (cherchant ses mots) amis hors du commun y parviendra surement
Dominique : Je désirerais le voir
Homme : Le créateur s’y attendait, c’est pourquoi il vous a fait venir ici. Kane est dans la pièce du fond.
Dominique : Bonjour Adam !
Adam : Dominique, pourquoi ne suis-je pas surpris de te voir encanaillé avec eux
Dominique : Que veux-tu, on ne se refait pas ! J’ai toujours su bien choisir mes associés
Adam : laisse-moi rire, ce ne sont que des pions pour toi, tu les manipules à des fins personnels. Tu l’as fait avec Eckhart, tu as essayé avec moi.
Dominique : et regarde le résultat, tu as choisi le mauvais camp, tu aurais pu régner en maitre avec moi
Adam : en méprisant la vie, en se prenant pour Dieu !
Dominique : Adam, le sauveur de l’humanité ! tu n’as pas changé. J’ai reçu l’ordre de te faire parler à n’importe quel prix, es tu sais combien je suis douée !
Adam : comment peux-tu arriver à dormir
Dominique : je dors très bien rassure toi ! Et toi, dis-moi comment est ton sommeil depuis que tu as appris que tu n’étais qu’une copie ! (regardant sa montre) Houlà, on parle, on parle et le temps file, je te dis à très bientôt mon vieil ami.

De retour dans la pièce commune, elle détailla les hommes qui s’y trouvaient.

Dominique : Depuis combien de temps êtes-vous ici ?
Homme : Depuis l’explosion du centre
Dominique : vous vous encroutez ! Les mutant x ne sont pas stupides, ils savent maintenant que vous êtes leur ennemi, ils en encore des contacts, ils ne tarderont pas à découvrir qu’une vieille maison des Dominion est de nouveau en fonctionne.
Homme : nous n’y avions pas pensé
Dominique : et on se demande encore qui est le sexe faible. Faites transporter Adam à cette adresse, je vous recontacterai.

Cimetière

Lexa venait de prendre congé, elle espérait que cette piste ne serait pas un cul-de-sac. De son côté, Brennan s’apprêtait à partir chez la mère d’Emma, ils mangeraient ensemble puis parleraient de tout et de rien. Elle avait préparé le plat préféré d’Emma un curry de légumes et sauce à la noix de cajou. Ils avaient commencé à déjeuner dans le silence, mais finalement la mère d’Emma le rompit.

La femme : Quand comptais-tu me parler de ce qui te tracasse ?
Brennan : comment ça ?
La femme : tu prends énormément sur toi, et en ce jour tu es seul ici avec moi, où sont Jesse et Shalimar ?
Brennan : c’est un peu compliqué
La femme : tu n’espères pas t’en sortir avec cette simple pirouette.
Brennan : j’ai besoin de faire le point, j’en avais déjà besoin il y a un an, mais j’ai tenu bon pour eux, mais là j’ai vraiment besoin de penser à moi. De savoir qui je suis et pourquoi je fais ce que je fais.

La mère d’Emma se leva et revint quelques minutes plus tard, un tas de lettres à la main, elle les tendit à Brennan en ajouta : « la jeune femme qui m’a écrit ces lettres savait qui tu étais, peut être qu’à travers ses yeux, tu te retrouveras ! Quand toi et tes amis auront fini de lire ces lignes, rapportez-me les, ça donnera un prétexte pour vous revoir tous.

Au Sanctuaire, Jesse et Shalimar étaient plongés dans leurs souvenirs, tout en dégustant un repas chinois, Emma adorait se retrouver avec eux pour le diner et discuter de tout et de rien devant un bol de riz, histoire l’espace d’un instant de faire comme monsieur et madame tout le monde. Ils se remémorèrent la fois où elle s’était encanaillée avec un agent de l’ASG…

Entre les souvenirs et l’aménagement de la pièce, ils n’avaient pas vu la journée passée et ainsi ça leur avait semblé moins douloureux.

Déçue que la piste pour Adam n’ait rien donné, Lexa décida de rentrer au Sanctuaire, le soleil allait bientôt disparaître pour laisser place à un autre astre. À peine sortit du hangar que son attention fut attirée par le coin des ordis, après avoir fini avec la chambre d’Emma, Jesse avait eu besoin de s’isoler, mais ce moment de solitude fut plus néfaste que constructif, la tristesse ayant envahit le moléculaire, il n’arrivait pas à se concentrer sur ses recherches, les moments avec Emma, mais aussi son mentor Adam défilant dans sa tête bien que non psionic, la jeune matériel comprit de suite que le jeune homme était en souffrance, sans lui laisser le temps de parler, elle l’entraina dehors bien décidé à lui changer les idées, via son com ring elle avertit la féline de leur départ, cette dernière était plongée dans un album photo souvenir. Plus tard dans la soirée, la nostalgie l’envahit, elle erra dans le Sanctuaire et finit par s’allonger dans le jardin artificiel, ses doigts effleurèrent l’eau de l’étang artificiel que la cascade remplissait, une larme roula le long de sa joue, l’espace d’un instant elle cru voir le visage de sa douce amie perdue se dessiner dans l’eau, elle lâcha à demi souffle le prénom de la jeune femme, prise dans son état émotionnel, elle n’avait pas senti son arrivée, il posa une main sur son épaule, la faisant légèrement sursauter, en découvrant son visage, elle se blottit aussitôt dans ses bras. Bien que sa présence soulever un tas de questions, elle n’en dit rien, il était là c’était le principal. Ils restèrent ainsi blottis l’un contre l’autre.

Shalimar : elle me manque tellement !
Brennan : je sais Shal, je ressens aussi son absence ! La douleur est toujours là.

La nuit était bien avancée lorsque Jesse et Lexa rentrèrent, qu’elle ne fut pas leur surprise de trouver Brennan en ces lieux.

Lexa : parfait ! Je comptais te demander de passer, mais tu me facilites la tâche.

Les trois mutants la regardèrent surpris

Lexa : Aujourd’hui chacun à votre manière, vous avez rendu hommage à votre amie, Jesse, Shal vous avez recrée sa chambre, toi Brennan, tu as épaulé et soutenu sa mère, je pense que pour que la journée soit complète vous devez faire une activité en commun. Sur la montagne, vous aviez cette roche avec son nom gravé et sa bague, mais ici à part cette chambre vous n’avez rien, en me promenant j’ai vu cet homme qui vendait des parchemins avec des textes pré-écrits et je me suis dit que ça serait bien dans sa pièce, quelques lignes de vous pour elle.

Elle leur tendit, le parchemin et un crayon.

Lexa : avant que je vous laisse, je pourrais te parler Bren ?
Brennan : bien sûr

Les deux mutants sortirent de la pièce.

Lexa : c’est à propos de la mère d’Emma. Tu lui as parlé de moi, qu’est ce qu’elle sait de nous.
Brennan : Rassure-toi, Emma lui a dit qu’elle a été recrutée par le gouvernement pour une ‘section top secret. Elle nous a présentés comme des amis et collègues et j’en ai fait de même avec toi.
Lexa : ok

Puis elle les laissa seule dans la chambre de leur amie, tous étaient touchés et émus par son geste ; Shal tendit le stylo à Brennan

Brennan : Pourquoi moi ?
Jesse : c’est toi qui lis du Walt Whitman

Brennan regarda ses deux compagnons.

Shal : tu nous connais. Tu sais faire danser les mots.

Brennan griffonna quelques mots sur un papier, finalement il trouva le ton juste en le lisant Jesse et Shalimar ne purent s’empêcher de laisser se perdre une larme sur leur joue. Lexa vient alors les rejoindre, Brennan lui tendit le parchemin, elle le déposa délicatement dans un cadre vitré qu’elle avait acheté puis l’accrocha au mur. Ainsi leurs paroles resteraient toujours gravées.

 

A SUIVRE

Ecrit par KarelleAli 

Episode 104 : Memories

Pour l'instant, aucune vidéo n'est disponible dans cette galerie.

Activité récente
Actualités
[HypnoCup] Les héros de Mutant X se battent en duel !

[HypnoCup] Les héros de Mutant X se battent en duel !
L'édition 2020 de l'HypnoCup est lancée ! Cette année, il s'agit de départager des personnages dotés...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui, 19 Juin 2019, Lauren Lee Smith fête ses 39 ans. L'interprète d'Emma est née en 1980. Le...

Victor Webster | Wings Over Everest dévoile un teaser

Victor Webster | Wings Over Everest dévoile un teaser
Victor Webster vient de nous informer qu'il a terminé le tournage du film Wings Over Everest réalisé...

Homegrown Christmas | Victor Webster - Casting

Homegrown Christmas | Victor Webster - Casting
Victor Webster a été casté dans le téléfilm de noël Homegrown Christmas réalisé par Mel Damski. Il...

Wings Over Everest  | Victor Webster - Release & Poster

Wings Over Everest | Victor Webster - Release & Poster
L'affiche du film chinois Wings Over Everest réalisé et écrit par Fay Yu a été dévoilée. Il s'agit...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

ShanInXYZ, 17.04.2021 à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Avant-hier à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

pretty31, Hier à 10:18

Nouvelle partie de ciné-émojis et films à voir à la télé cette semaine sur HypnoClap !

bloom74, Hier à 14:39

Nouveau sondage et photo du mois dans le quartier The Boys

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 15:55

Un nouvel anniversaire à fêter chez Doctor Who, mais celui de qui ?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site