VOTE | 53 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

112 : Adieu Thomas

Episode 112 : (Adieu Thomas)

Karelle se leva et quitta la salle et il était temps, elle commençait à avoir mal à la tête. Elle se dirigea aussitôt vers l’infirmerie. Davidson venait de rejoindre son bureau et le docteur Wong ne tarda pas à l’y rejoindre.

Wong : Alors cette mission ?
Dom : Parfait, vous auriez dû la voir, elle était efficace, sûr d’elle.
Wong : et bien c’est une bonne chose pour vous c’est ce que vous vouliez
Dom : un problème ?!
Wong : je ne connais pas le monde mutant c’est vrai mais j’ai dû mal avec ce revirement de comportement.
Dom : vous penser toujours qu’elle simule
Wong : en faite, je n’arrive pas à me prononcer mais je pense d’après son tempérament, l’entretien que nous avons eut avant tout ça et son test de personnalité savoir comment la tester.
Dom : je vous écoute
Wong : Créer des liens avec elle, devenez très présente, si elle simule, elle ne le supportera pas.
Dom : ça va être amusant.

Deux jours plus tard, Karelle fut de nouveau convoquée dans le bureau de la dirigeante, après avoir frappé et attendu l’autorisation, entrée, Karelle vint prendre place sur un des fauteuils.

Karelle : Oui Madame.
Dominique : j’ai été impressionnée sur la mission et j’en aurais une nouvelle à vous proposer.
Karelle : je vous écoute

Dominique lui tendit une photo, dessus un jeune homme fin vingtaine

Dominique : c’est un génie, il a la faculté de pouvoir prendre n’importe quelle apparence.
Karelle : un mutant
Dominique : non pas de changement physique, il peut être médecin, mécanicien, pilote
Karelle : oh d’accord.
Dominique : il est le précurseur de la bionique et la nanotechnologie, je lui ai proposé plusieurs fois un emploi qu’il a toujours refusé, aujourd’hui malheureusement je ne lui laisse plus le choix, j’ai besoin de ses compétences
Karelle : que dois-je faire exactement ?
Dominique : me le ramener.
Karelle : je vois. J’y vais seule ?
Dominique : qui veux-tu ?
Karelle : Austin pour ses capacités, et un chauffeur et un garde, un médecin ça ne devrait pas poser trop de problème
Dominique : accorder, départ dans dix minutes

Olympia
Appartement près du port
Une heure plus tard

La camionnette se gara, Karelle en descendit (s’adressant aux deux militaires) : Laurel et Hardy vous restez ici près à partir et en alerte. Austin avec moi, ouvre bien tes chakras.

Austin : tu as l’air ravie d’être là
Karelle : je vais enlever un pauvre gars et en faire un prisonnier de Dom, on peut ne pas dire que j’en sois ravie
Austin : je sais, autant s’y faire, ça risque de se reproduire
Karelle : oui espérons que ça devienne plus facile avec le temps

Elle frappa à la porte de l’appartement, un jeune homme brun vint ouvrir

Homme : oui
Karelle : Seth Connors ?
Connors : Oui
Karelle : c’est Melle Davidson qui m’envoi
Connors : désolé de vous être dérangée mais je ne suis toujours pas intéressé
Karelle : Hélas, vos innombrables refus ne la satisfont plus. Je vous ramène
Connors : je n’ai pas l’intention de bouger
Karelle : où vous venez de votre plain gré, ou ça sera avec force, apprenez qu’hélas on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie et que ce que Davidson veux, Davidson a.

Le jeune homme comprit que Karelle n’était pas ravie de faire ce qu’elle faisait.

Connors : Vu que vous allez devoir utiliser la force et que je ne ferrais pas le poids, prenez mes livres, mon matériel, mes recherches s’il vous plait.

A peine sa phrase finie qu’il poussa la porte sur eux et tenta de s’enfuir par la fenêtre. Karelle mit un violent coup de pied dans la porte, son regard était or. Elle attrapa le jeune scientifique qui se battit comme il pu, elle le frappa ce dernier perdit connaissance.

Karelle porta sa main à son oreille droite pour activer son oreillette « Bozo, trouve nous une ambulance, des uniformes et montez avec brancard, et masque à oxygène »

Garde : pourquoi faire
Karelle : obéit et ferme là
Austin : je commence à rassembler ses affaires
Karelle : oui faisons ça.

Dix minutes plus tard, tous étaient emballés et les deux militaires déguisés en ambulanciers arrivèrent à l’appartement. Karelle plaça le jeune homme sur le brancard, le masque à oxygène sur le visage, ils cachèrent ses effets personnels sous le brancard. En chemin, ils croisèrent un voisin.

Karelle : il a fait un malaise, trop travaillé à oublié de manger, on l’emmène

Le voisin se contenta de ça. Karelle monta à l’arrière de l’ambulance pendant qu’un des militaires conduisait, Austin et l’autre militaire reprirent la camionnette et tous retournèrent au centre. Davidson la félicita, Karelle demanda l’autorisation d’aller se reposer un fond de migraine s’étant installée, Davidson lui accorda. Mais au fil de la journée, les maux de tête étaient de plus en plus fort, en fin de journée, ne tenant plus, elle se décida à se rendre à l’infirmerie.

Infirmerie

Un hurlement se fit entendre, déjà une équipe médicale s’activait autour de la mutante.

Docteur : que vous arrive-t-il ? Parlez-nous

Elle arrêta de crier et de se tenir la tête, elle se releva son regard était noir, tous reculèrent instinctivement. La jeune mutante quitta les lieux, elle marchait d’un pas décidé dans le centre, arrivée devant les grandes portes vitrées, elle les poussa.

Dominique : on frappe plus !
Karelle : vous êtes une belle garce, vous osez me parler d’amitié et vous me cacher des informations importantes.

Dominique se crispa pensant que la jeune femme avait tout découvert

Wong : Calmez-vous
Karelle : Que je me calme, je viens de retrouver mes souvenirs, Thomas est mort. Vous en êtes responsable ! J’en suis responsable ! Vous auriez dû me le dire
Dominique : Calme-toi, vu ce qui t’est arrivé, nous avons pensé qu’il valait mieux ne rien te dire
Karelle : nous !
Wong : Melle Davidson et moi
Karelle : évidemment le psy est dans le coup. L’amitié passe par la confiance et vous venez de la briser. Où est-il ?
Dominique : dans le bâtiment B, en caisson, ses organes vont être donnés, il sauvera des vies comme ça
Karelle : Ne me la faite pas à l’envers, le coup du don d’organe c’est de la poudre aux yeux. Renoncez-s’y !
Dominique : pourquoi je ferrais ça
Karelle : apaisez ma colère, rachetez vos erreurs, dissipez vos remords et commencez à regagner ma confiance.

Dominique repensa à la conversation qu’elle venait d’avoir avec le psychiatre, c’était une façon de commencer à la tester si elle simuler, elle le serait vite et si elle était sincère alors ne pas l’avoir à dos était essentiel.

Dominique : d’accord, j’accepte.
Karelle : débranchez-le, laissez-le partir, organisez une veillée en sa mémoire que chaque mutant puisse lui dire adieu, faire son deuil. Et autorisez-moi à dormir dans la cour cette nuit.
Wong : l’idée d’une veillée est une très bonne chose, les mutants que j’ai eut en entretien souffre et certains ont dû mal à faire le deuil. Pourquoi dormir dehors ?
Karelle : ce soir le ciel sera bien dégagé
Wong : et ?!
Karelle : avec Thomas, les nuits bien éclairées, on sortait de nos chambres et on allait sur le toit et on regardait les étoiles.
Dominique : vous sortiez de vos cellules !
Karelle : oui je l’avoue mais on faisait rien de mal, il me montrait les constellations, qu’ils avaient appris dans les livres et dans l’entrainement de repérages. J’étais fascinée.
Dominique : très bien
Wong : autorisé les mutants qui le souhaite à dormir dehors aussi
Dominique : très bien, requête acceptée. Vous vous sentez mieux
Karelle (les larmes aux yeux) : non, il m’en faudra bien plus. En faite peu de chance que je me le pardonne un jour mais au moins je pourrais lui dire au revoir et lui demandez pardon.
Wong : ne pas vous pardonner reviendrais à vous mutiler
Karelle : je ne suis pas Dominique, j’ai un cœur, je sais bien que la mort de Thomas ne l’affecte pas, ça ne l’atteint pas

Dominique appuya sur un des boutons de son bureau ce qui activa l’interphone.

Dominique : votre attention, ce soir, soirée et nuit commémorative en la mémoire de Thomas. Pas de couvre-feu, son corps sera incinéré à 20 heures dans le bâtiment B.

Karelle quitta la pièce meurtrie, elle se dirigea vers sa chambre, en chemin, elle croisa Emma.

Emma : ça va ?
Karelle : non
Emma : tu veux en parler ?
Karelle (fondant en larmes) : j’ai tué Thomas !
Emma : non, tu n’y es pour rien, c’est Dominique la responsable, tu ne savais pas ce qu’elle prévoyait.
Karelle : Elle, si, elle avait tout planifié dès l’instant où elle m’a demandé de choisir un collègue. Je l’ai condamné à l’instant même où j’ai prononcé son prénom.
Emma : ce qui confirme que ce n’est pas ta faute, peu importe qui tu aurais choisi.
Karelle : oui mais lui c’était mon ami, une bouée pour ne pas sombrer.
Emma : je peux devenir cette bouée et toi tu seras la mienne, Bien sur je ne suis pas un mec et je n’y connais rien aux constellations mais je sais être une bonne amie.
Karelle : je n’en doute pas.
Voix : Voilà une sublime psionic arrive et je pars aux oubliettes

Karelle sursauta, cette voix, elle l’a connaissait et ça ne pouvait être possible. Elle se retourna.

Karelle : ok, c’est officiel, je vire barge
Emma : non je le vois aussi mais je le pensais mort et enterré
Voix : tu es au centre ici, l’endroit où l’impossible est possible
Emma : donc nous avons à faire à ton esprit Thomas
Karelle : et oh, y’a que moi que ça perturbe
Emma : nous somme télé-empathique, les esprits errants ou fantômes appelle ça comme tu veux sont liés aux émotions
Karelle : On se fait un remake de Ghost alors

Emma sourit.

Thomas : je ne connais pas.
Karelle : Etonnant.
Emma : ton esprit est bloqué ici ?
Thomas : oui prisonnier de mon corps
Emma : là je suis un peu perdu
Karelle : il est maintenu en vie artificiellement
Emma : quel horreur
Thomas : tu n’avais pas encore compris que c’était l’enfer ici
Emma : J’avais bien compris que ce n’était pas Disneyland mais quand même

Les yeux de Karelle devinrent or.

Thomas : un problème
Karelle : on se disperse

Emma entra dans la self et bien qu’elle n’avait pas soif, se servit un thé. Thomas n’étant pas visible lui ce contenta de suivre la jeune femme qui se dirigea vers sa chambre.

Voix : je peux vous voir ?
Karelle : pourquoi faire ?
Voix : vous venez de vous rappeler un épisode traumatisant, en parler pourrait vous aider
Karelle : je n’ai pas besoin d’un psy et ce n’est pas le moment
Wong : je pense que si, sa mort vous a plongé dans une sorte de coma et vu votre peine et votre colère je pense que c’est le moment idéal.
Karelle : ce n’est pas le moment
Wong : ne m’obligez pas à en appeler à Melle Davidson

Karelle ne pu retenir sa rage et attrapa le docteur par la gorge et le plaqua au mur, Thomas toujours auprès d’elle, lui parlait pour tenter de la calmer mais rien n’y faisait, la jeune mutante semblait être dans un état second, il se mit à arpenter les couloirs du bâtiment et finalement trouva celle qui chercher, assise face à un tasse de thé.
Thomas : Viens vite, Karelle est incontrôlable !

La jeune femme laissa aussitôt sa tasse de thé et suivit le mutant enfin plutôt son esprit. Lorsqu’ils arrivèrent dans le couloir, Karelle était toujours entrain d’étrangler le docteur et cela malgré les coups de matraque donnés par deux gardes. Ignorant les conséquences pour elle, la jeune mutante envoya une impulsion à la jeune femme qui finit par lâcher prise. Le psychiatre quitta aussitôt les lieux, la jeune mutante se tenait la tête retenant ses hurlements quand à Karelle, elle était maintenue par les gardes prête à être emmené en salle d’isolement mais Davidson arriva ordonnant de la relâcher.

Dominique : ça va mieux ?
Karelle : je suis désolé, j’ai perdu le contrôle
Dominique : c’est oublié, occupons-nous de Melle DeLauro
Karelle : bien madame. Je vais la porter jusqu’à l’infirmerie
Dominique : je vous y attends

Infirmerie

Karelle posa la jeune psionic sur un lit, les médecins s’activaient rapidement autour d’elle.

Karelle : permission de parler librement
Dom : faites
Karelle : que lui avez-vous fait ? Pourquoi chaque utilisation de ses pouvoirs déclenche une telle souffrance ?

Davidson hésitait à parler mais Karelle ne se démonta pas et commença à partir comme si le devenir de la jeune mutante allongée dans le lit lui était totalement égal.

Dominique : c’est bon. Elle a des électrodes neuronales afin de bloquer ses pouvoirs
Karelle : des quoi ?
Dominique : je ne vais pas rentrer dans les détails, disons qu’elle ne peut pas utiliser ses pouvoirs
Karelle : visiblement si et c’est peut être ça le problème
Médecin : effectivement, ils ont bougés
Karelle : retirez-les !
Médecin : Hélas, ils ont bougés dans une zone dangereuse d’où les douleurs et les pertes de contrôle
Karelle : on fait quoi alors, on la condamne à ne plus utilises ses pouvoirs ou on la tue de suite
Dominique : trouvez une solution
Médecin : madame avec tout le respect que je vous dois, il n’y a aucun moyen de faire bouger les électrodes.
Karelle : faite appeler Angela
Dominique : pourquoi
Karelle : faite-le, arrêtez de toujours poser des questions

Davidson obtempéra et fit appeler la jeune mutante, qui arriva rapidement intriguée d’avoir été ainsi appelé.

Angela : Oui Madame !
Dominique : Karelle ?!
Karelle : serait-il possible de voir les électrodes en direct
Médecin : oui
Karelle : alors go !

Le médecin s’exécuta.

Karelle : tu vois ces trucs anormaux dans le cerveau d’Emma
Angela : oui
Karelle : pourrait tu les faire bouger en douceur (ce retournant vers le médecin) : alors
Médecin : 10 cm
Angela : je n’ai jamais fait cela mais je peux essayer
Karelle : fait le vide en toi et concentre toi

Angela prit une grande inspiration et commença les manœuvres de déplacement avec ses doigts, mais c’était compliqué pour la jeune femme car à chaque mouvement, Emma convulsait.

Karelle : je v ais me connecter à elle
Médecin : ce n’est pas dangereux ?
Karelle : même pas peur
Dominique : non
Karelle : rassurez-vous, je n’aurais pas le temps d’aller me balader dans sa mémoire et puis moi contrairement à vous, je ne viole pas l’intimité des gens madame. Mais après à vous de décider, le choix étant simple. Elle vit ou elle meurt, cependant je ne pense pas que vous l’ayez sauvé une première fois pour la laisse mourir maintenant mais je peux me tromper
Dominique : très bien fait-le

Karelle envoya aussitôt une impulsion à Emma afin de se connecter à elle, pendant qu’elle calmait et apaisait la jeune mutante, Angela continuait de bouger les électrodes afin que les médecins puissent les désactiver et programmer leur autodestruction. La manœuvre fut finit trois quart d’heure plus tard. Emma toujours inconsciente fut place dans une chambre de surveillance.
Dans son bureau, le docteur Wong regardait son cou ou plutôt la marque des doigts apparu sur son cou revivant ce qu’il avait cru être sa dernière heure, on frappa à la porte le sortant de ses pensées, elle prit une grande inspiration et lança un « entrez » quelque peu fébrile. La porte s’ouvrit et une jeune femme rousse entra, instinctivement il se positionna derrière son bureau, ce qui vit sourire sa visiteuse.

Karelle : Relaxe docteur, je ne vais pas vous sauter dessus puis entre nous, votre bureau ne m’arrêterait pas.
Dr Wong : effectivement, désolé
Karelle : non docteur, ce n’est pas à vous de vous excusez mais à moi, je suis désolé, j’étais dans un état émotionnel complexe
Dr Wong : vous voulez en parler

Karelle se recroquevilla dans un fauteuil.

Karelle : j’ai l’impression d’être maudite
Dr Wong : pourquoi ?
Karelle : tous ceux qui m’approchent et auquel je tiens finisse mal

Le psychiatre regarda la jeune femme intrigué.

Karelle : Sarah, ma mère est morte battue à mort par son mari, Robert mon grand père qui est littéralement mort de chagrin et de honte, Jodie, ma grand-mère emportée par un cancer, Nexia enlevée parce qu’elle était avec moi, Thomas tué par ma faute
Dr Wong : Toutes les tragédies de votre famille sont triste mais nullement de votre faute quant à Thomas pourquoi vous sentir coupable, ce n’est pas vous qui l’avait tué
Karelle : si
Dr Wong : expliquez-moi
Karelle : c’est moi qui les choisis pour la mission
Dr Wong : et vous ne pouviez pas savoir
Karelle (pour elle-même) : si
Dr Wong : vous êtes trop dur avec vous-même.
Karelle : si vous le dites
L’haut-parleur du centre se mit à grésiller « Votre attention, la crémation commencera dans 5 minutes, les sujets du bloc 9 sont les seuls à pouvoir y assister, la soirée se poursuivra dans la cour »

Dr Wong : Allez si.

Lorsqu’elle arriva dans le bâtiment B, Angela, Nexia, Ben, Kyle et bien évidement le fantôme de Thomas était là, il y avait aussi 6 gardes, Davidson arriva et d’un hochement de tête fit signe à deux hommes de débrancher Thomas. L’ambiance était pesante et lourde, les deux hommes entamèrent la procédure puis le corps de Thomas fut introduit dans l’incinérateur, une fois l’opération terminée, les cendres furent déposées dans une urne puis remis à Davidson.

Dominique : que voulez-vous que j’en fasse ! Je ne vais pas le mettre en ornement sur ma cheminée
Dr Wong : donnez l’urne à Karelle, elle saura quoi en faire

Les deux hommes regardèrent la dirigeante qui hocha de la tête en signe d’approbation. La jeune femme prit l’urne puis tous se dispersèrent, les mutants allant dans la cour retrouver le reste du groupe. Karelle déposa l’urne au milieu de la cour et l’ouvrit. Le silence régnait dans le cercle formait par les mutants, la jeune psionic se connecta mentalement à un mutant élémentaire afin d’utiliser son pouvoir de manipulation du vent afin d’éparpiller les cendres. Tous les mutants regardaient le spectacle des résidus virevoltants dans les airs, Karelle s’en dire mot s’éclipsa sur le toit du bâtiment de son bloc, là ou elle allait s’isoler avec Thomas avant.

Thomas : merci
Karelle : de quoi
Thomas : me m’avoir rendu ma liberté
Karelle : tu vas partir n’est ce pas
Thomas : je ne vais pas tarder effectivement
Karelle : je suis désolée
Thomas : ne le sois pas, tu n’es pas responsable de ce qui met arrivé, elle est la seule fautive.
Karelle : j’aurais du m’en douter, j’aurais du prévoir
Thomas : comment ! tu n’es pas infaillible, ne te tortures pas pour une chose que tu ne pouvais pas contrôler.
Karelle : j’y arrive pas, je me sens responsable, j’aurais…
Thomas : arrête, tu te punis et te mutile mentalement pour rien. Tu es la seule à t’en vouloir moi je ne t’en veux absolument pas et je te remercie même
Karelle : de quoi ? De t’avoir envoyé à la mort !
Thomas : d’avoir été un rayon de soleil dans cet enfer, d’avoir été mon amie, d’avoir embellie mes journées ici. Je pourrais continuer comme ça encore longtemps.
Karelle : mais tu dois partir
Thomas : oui c’est l’heure. Bats-toi n’abandonne pas et pense à moi lorsque que tu regarderas les étoiles

Le jeune homme s’approcha de son amie, il laissa ses doigts frôler sa joue voulant la toucher mais il n’était pas matériellement là, pourtant Karelle ferma les yeux, une larme coula le long de sa joue puis lorsqu’elle les rouvrir, il était partit.

Elle resta là assise sur le toit du bâtiment, les jambes dans le vide, à regarder les étoiles mais sa vision était floue, troublée par les larmes qu’elles ne pouvaient contenir. Un flot de sentiments l’envahissait, elle se sentait vide, triste, en colère, coupable, épuisée voire même lasse. Lasse de se battre, Lasse de lutter, lasse de vivre.

Voix : il ne faut pas avoir de telles idées !

Elle sursauta puis tourna la tête vers son interlocuteur qui lui tendit un mouchoir blanc, Karelle le dévisageait, jamais elle ne l’avait vu tout au plus entraperçu derrière une fenêtre.

Homme : un mouchoir blanc signifie qu’on vient en paix et puis ça te sera utile pour tes larmes. Je m’appelle Seth et je suis désolé pour ton ami.
Karelle : Merci enfin je crois
Seth : je peux m’asseoir ?
Karelle : je ne sais pas trop, tu me veux quoi ?
Seth : je t’observe beaucoup et j’avais envie de te rencontrer
Karelle : j’ai remarqué que tu nous observais. Tu es qui ?
Seth : un mutant comme toi
Karelle : pas vraiment comme moi, je n’ai pas une chambre privée dans le bâtiment principal
Seth : disons que je suis spécial
Karelle : surement oui mais tu entends quoi par special ? Dangereux, dois-je m’inquiéter et me méfier, débile, incontrôlable, tes pouvoirs partent en sucette ?

Le jeune homme sourit.

Seth : je crois que ça dépends à qui tu demandes. Disons que la reine mère ne souhaite pas que je fréquente les autres mutants, d’ailleurs tous ignorent mon existence, mes sœurs te diraient probablement que je suis débile et les médecins incontrôlables.
Karelle : intéressant ! Pourquoi Dominique ne veut pas que tu nous fréquente
Seth : je vais utiliser mon joker
Karelle : ok, je vais donc rester sur mes gardes
Seth : je ne te ferrais aucun mal
Karelle : le prends pas mal mais je ne vais pas te croire sur parole
Seth : je te le prouverais alors
Karelle : On en est déjà à ce stade là
Seth : faut bien faire avancer notre relation, d’ailleurs j’ai un cadeau pour toi
Karelle : waouh, de belles promesses et des cadeaux, ça commence fort

Elle ouvrit l’enveloppe et y découvrit trois photos de Thomas




Karelle caressa les photos.

Seth : je n’ai pas pu en imprimer plus, j’ai manqué de temps
Karelle : tu passes donc ton temps libre à nous photographier
Seth : oui, je suis passionné par la photographie depuis mon enfance, je commence donc à avoir une belle collection.

Deux gardes venaient d’arriver.

Garde 1 : veuillez nous suivre s’il vous plait
Seth : et si je refuse que se passera t il ?
Garde 2 : ne nous obligez pas à avertir Melle Davidson, X0-001, retournez dans votre chambre.
Karelle : chambre ! Y’a des préférences moi j’ai droit à une cellule
Seth : faites-vous plaisir, je vous en pris, vous pensez qu’elle va faire quoi ? Me torturer ? Me punir pour mon insubordination ?

Karelle était impressionnée et intriguée par l’aplomb du jeune homme. Les gardes partirent.

Karelle : soit tu es inconscient, soit tu aime te faire frapper
Seth : ni l’un, ni l’autre, disons que j’ai un secret
Karelle : tu pourrais partager, je serais ravie d’avoir assez d’influence pour que Dom me lâche
Seth : je lui en parlerais

Karelle ne pu s’empêcher de rire.

Seth : waouh, j’ai même réussi à te faire rire, la première rencontre dépasse mes espérances


Pendant ce temps
Bureau de Davidson

Dominique : Entrez
Voix : puis-je vous parler
Dominique : bien sur Kari.
Kari : vous avez un problème
Dominique (surprise) : pardon
Kari : laissez-moi finir. Le jeune homme que vous cachez et que j’ai entraperçu une fois dans vos quartiers privatifs
Dominique : oui et bien qui y a-t-il avec lui
Kari : il se balade dans le centre Madame
Dominique : impossible, il connait les règles
Kari : il semble les avoir oubliés alors

On frappa à la porte du bureau et deux gardes entrèrent.

Garde 1 : Madame, nous avons un souci avec X0-001, il est sortit de ses quartiers et refuse de nous suivre.
Dom : où est-il ?
Garde 2 : Sur le toit avec Projet Delta 25
Kari : vous voyez

Davidson se leva violemment de sa chaise et se mit à arpenter les couloirs bruyamment et rapidement, elle arriva sur le toit

Dominique : tu connais les règles
Seth : oui et je ne les enfreins pas, je dirais même que j’obéis. Tu as dis de faire notre deuil et qu’on pouvait dormir dehors
Dom : et tu as choisis ici
Seth : la vue est plutôt jolie, sur ce je voudrais bien faire mon deuil
Kari : tu ne le connaissais même pas
Seth : un homme est mort, c’est triste, tous les personnes ici sont tristes, je compatis à leur tristesse
Dom : ah quoi tu joues ? Karelle il est dangereux
Karelle : je m’en doute vu qu’il est isolé des autres mutants mais il a eut une attention très touchante envers moi alors je vais rester ici, où j’étais en première et pleurer mon ami disparu
Seth : et moi je me sociabilise, être coupé du monde ce n’est pas marrant et je m’ennuis
Dom : c’est donc ça, c’est parce que je t’ai refusé de sortir ce soir, rentre et nous en reparlerons
Seth : non, je connais trop ta façon de faire
Dom : très bien, tu peux aller voir ton film mais un garde t’accompagne pour ta propre sécurité
Seth (se levant) : ravi de t’avoir rencontré Karelle
Karelle : cette rencontre fut intéressante et intrigante
Kari : ton insubordination mériterait une belle correction
Karelle : et c’est toi qui compte me la donner ?!

La jeune femme commença à avancer vers Karelle

Dominique : ça suffit, Karelle ne savait pas qu’elle ne devait pas l’approcher maintenant qu’elle le sait, je suis sûr qu’elle obéira
Karelle : Evidemment ! J’aurai cependant une question, si je fais aussi un caprice, j’aurais le droit de sortir ?
Dominique : vraiment très drôle, rentrons ! Laissons là avec ses étoiles comme c’était convenu
Kari : Madame vous êtes trop gentille avec elle.
Karelle : tu devrais aller voir le Dr Wong, il pourrait t’aider à accepter de ne plus être la préférée de Dominique et au passage, nettoyer les araignées que tu as au plafond
Kari : Ne me provoque pas trop Projet 25
Karelle : sinon quoi !
Dominique : Retournez dans votre cellule Kari, c’est un ordre
Kari : Bien madame

Comme prévu tous les mutants avaient passés la nuit dehors, le lendemain matin, Davidson arriva dans la cour et ordonna aux mutants de se disperser et de reprendre leurs activités

Un mutant félin de niveau 8 s’approcha d’elle.

Félin : non
Dominique : pardon !
Félin : je refuse et d’ailleurs vous n’auriez pas du venir dans la cour, si peu armé.
Dominique : vous me menacer
Félin : vous le faites sans arrêt et là c’est l’assassinat de trop

Les yeux du félin devinrent or, aucun mutant de la cour ne bougeaient, regardant la scène mi inquiet mi surpris. Karelle toujours sur le toit de son dortoir ressentit le danger et arriva rapidement sautant de toit en toit, le mutant venait d’éliminer les gardes qui protéger la dirigeante qui était maintenant livré au félin, Dominique recula naturellement tandis que le félin lui s’avançait pleins de colère vers la femme. Karelle sauta pour arriver entre Davidson et le félin sans somation elle attaqua le félin à la surprise générale.

Félin : qu’est ce qui t’arrive ! Elle a tué Thomas
Karelle : ça suffit
Mutant : toi mieux que quiconque peut comprendre la colère de Bill
Karelle : justement, il y a eut assez de morts.
Bill : elle sera la dernière

Il tenta de se jeter sur Dominique mais Karelle l’intercepta, elle l’envoya valdinguer plus loin, le combat entre les deux félins étaient engagés. Le jeune mutant avait une technique de combat assez agressif contrairement à Karelle qui était plus technique, tactique et analytique. Ce qui rendait le combat pour Karelle assez amusant, Bill inconsciemment lui permettait d’anticiper la plupart de ses attaques. Le jeune homme chargea une nouvelle fois effectua un STRAIGHT-PUNCH, un coup de poing donné dans l’axe direct de son adversaire mais Karelle esquiva en se baissant passant sous son bras, de gauche à droite puis se redressa et avec son avant bras bloqua le membre de son adversaire avant de pivoter afin de se retrouver dans son dos, là elle appuya son pied sur son fessier et le poussa, l’action n’avait pris que quelques secondes mais c’était d’une grande précision. La jeune femme ne voulait pas vraiment se battre contre lui et surtout pas le blesser mais si elle n’avait pas le choix alors elle le ferrait. Bill enchaine les directs et crochets que la jeune femme para facilement, pendant cet succession de coups, le jumeau de Bill tenta une approche vers la dirigeante mais c’était sans compter sur le radar de la jeune mutante, qui entama aussitôt une suite de flip arrière afin de se retrouver entre Dominique et le mutant et sans préavis lui donna une violent coup de pied dans l’estomac, ce dernier se plia en deux de douleur, elle exécuta ensuite une vrille de façon à se retrouver derrière lui et lui assena la prise du sommeil, technique qui consiste à enroule le cou de l'adversaire avec son bras, en plaçant son bras et son avant-bras sur les artères, et utilise le deuxième bras pour pousser le cou, au bout de cinq minutes, elle le posa doucement au sol inconscient. Cette tentative d’attaque sournoise avait énervé Karelle et ça pouvait se voir dans son regard, elle s’avança très calmement vers Bill faisant reculer tous les mutant autour de lui, ce dernier avait lui aussi comprit que les choses allaient être beaucoup plus dures et que si il s’en sortait vivant il aurait tout du moins passé un sale quart d’heure. Nexia tenta d’intervenir en raisonnant son amie mais elle la poussa de son chemin et continua d’avancer vers son objectif. Elle se stoppa à quelques centimètres de lui et ne bougea plus, se contentant de le fixer sans relâche essayant de canaliser sa colère et de reprendre le dessus sur elle. Bill savait qu’il avait eut tort mais il savait aussi que Dominique préfèrerait le voir échouer sur une tentative ratée que sur une demi tentative. Il se jeta alors sur Karelle, qui le laissa frapper sans riposter, encaissant chacun de se coups sans réagir, si elle tombait, elle se relevait et attendait qu’il charge de nouveaux, cette tactique surprenait tout le monde. Il lui avait ouvert l’arcade sourcilière qui saignait abondamment, probablement brisé deux cotes, sans parler des nombreux hématomes à venir et enfin ouvert la lèvre inférieure. Au bout de dix minutes, alors qu’il allait porter une nouvelle attaque, elle lui attrapa les poignets, le regarda droit dans les yeux et ajouta : « Tu es calmé ? » Bill eut une chance de se sauver, elle venait de lui donner mais il ne su pas la saisir et répondit non. Karelle relâcha ses poignets en ajouta « dommage » Une pluie de coups s’abattit sur le jeune homme, La jeune mutante alternait entre enchainement de kick-boxing, pirouette de gymnastique, boxe et technique de self défense, ses attaques étaient précises, rapides et fortes, comme si elle déversait dans ces coups, toute sa colère, sa rage, sa frustration et sa tristesse. Bill était maintenant au sol, elle termina le combat par la prise de soumission Crossface qui consiste pour l'attaquant, lorsque l'adversaire est au sol sur le ventre, à coincer un bras entre ses jambes, placer ses mains au visage ou sous le menton de l'adversaire, et tirer en arrière, causant une douleur au cou, elle exerça cette prise pendant cinq minutes puis relâcha et se releva, Bill était au sol épuisé, incapable de quelconques mouvements. Karelle marcha calmement vers Davidson, sous le regard de tous les mutants choqués et inquiets.

Karelle : rentrons !

Dominique la suivit sans dire mot même-elle était surprise. Karelle leva la tête vers une des fenêtres du bâtiment, elle avait eut cette étrange sensation d’être épiée et elle ne s’était pas trompé, Seth le mystérieux mutant de la veille était là, à une des fenêtres, il avait écrit sur la vitre « joli combat ». Les deux femmes entrèrent dans l’immeuble.

Dominique : Allez vous faire soigner
Karelle : après le petit déjeuner
Dominique : vous saignez abondamment
Karelle : je ne vais pas faire hémorragie de suite, rassurez-vous et j’ai faim
Dominique : comme vous voulez
Karelle : faites plutôt soigner vos gardes et les deux mutants et inutiles de les punir plus, ils n’ont pas tort y’a eut assez de morts
Dominique : je n’en avait pas l’intention.

Karelle bifurqua vers la self laissant Davidson dans le couloir.

Dominique : Karelle
Karelle : oui Madame
Dominique : Merci

La jeune femme n’en revenait pas, elle, la femme sans cœur, la remercie, voilà une chose bien inhabituelle, sans répondre elle entra dans le réfectoire. Dehors c’était l’incompréhension totale, aucun mutant n’avait bougé comme figé, ne sachant quoi penser de la scène qu’il venait de voir. Nexia et Angela étaient plu qu’inquiète, si Karelle était du coté de Davidson maintenant plus aucune chance d’évasion.

Ecrit par KarelleAli 

112 : Adieu Thomas

Pour l'instant, aucune vidéo n'est disponible dans cette galerie.

Activité récente
Actualités
[HypnoCup] Les héros de Mutant X se battent en duel !

[HypnoCup] Les héros de Mutant X se battent en duel !
L'édition 2020 de l'HypnoCup est lancée ! Cette année, il s'agit de départager des personnages dotés...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui, 19 Juin 2019, Lauren Lee Smith fête ses 39 ans. L'interprète d'Emma est née en 1980. Le...

Victor Webster | Wings Over Everest dévoile un teaser

Victor Webster | Wings Over Everest dévoile un teaser
Victor Webster vient de nous informer qu'il a terminé le tournage du film Wings Over Everest réalisé...

Homegrown Christmas | Victor Webster - Casting

Homegrown Christmas | Victor Webster - Casting
Victor Webster a été casté dans le téléfilm de noël Homegrown Christmas réalisé par Mel Damski. Il...

Wings Over Everest  | Victor Webster - Release & Poster

Wings Over Everest | Victor Webster - Release & Poster
L'affiche du film chinois Wings Over Everest réalisé et écrit par Fay Yu a été dévoilée. Il s'agit...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

ShanInXYZ, 17.04.2021 à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Avant-hier à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

pretty31, Hier à 10:18

Nouvelle partie de ciné-émojis et films à voir à la télé cette semaine sur HypnoClap !

bloom74, Hier à 14:39

Nouveau sondage et photo du mois dans le quartier The Boys

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 15:55

Un nouvel anniversaire à fêter chez Doctor Who, mais celui de qui ?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site